La pratique du yoga ne se limite pas seulement aux asanas (postures). En effet cette discipline englobe à la fois des règles de vie, de la méditation mais aussi des pranayamas.

Les pranayamas – prana signifie « force vitale » et yama signifie « maîtrise » – sont considérés comme le lien entre le corps et l’âme. La respiration est directement reliée au cerveau et au système nerveux.

Dans la tradition du yoga, la durée de vie d’un être humain dépend, entre autres, de sa façon de respirer. Nous aurions un nombre déterminé de respirations à notre naissance et cela pour le reste de notre vie. Les yogis cherchent ainsi toujours à obtenir un souffle lent et régulier.

Les pranayamas sont nombreux et ont chacun leurs bienfaits. Nous allons étudier plus précisément Bhastrika, également appelé Souffle de forge. C’est un pranayama qui peut être pratiqué quotidiennement. Dans sa forme initiale, c’est une respiration abdominale mais nous allons aborder dans cet article la variante du Bhastrika thoracique.

La prochaine fois que vous vous sentez fatigué, en manque d’énergie, au lieu de prendre un stimulant comme un café ou un thé, essayez plutôt une pratique de respiration énergique. C’est un exercice de respiration traditionnel dans le yoga qui aide à augmenter le Prana ou la force de vie dans votre être. Il est souvent utilisé pour dynamiser le corps et clarifier l’esprit.

Comment pratiquer Bhastrika

Méthode 1 pour pratiquer Bhastrika :

Ne jamais s’allonger pour ce pranayama. Yeux fermés, jambes en tailleur, dos droit. Inspirer par les deux narines en même temps en forcé et expirer en forcé. L’abdomen est passif et les épaules restent stables. Alterner le croisement des jambes après un temps de pause et recommencer.

Vous pouvez visualiser l’exercice dans cette courte vidéo (en anglais) :

 

Méthode 2 pour pratiquer Bhastrika

C’est la même posture qu’avec digital pranayama (en utilisant les doigts) mais une seule narine à la fois.

  • Fermer la narine gauche. Inspirer par la droite en forcé et expirer par la droite en forcé.
  • Inspirer et expirer normalement par les deux narines une fois.
  • Fermer la narine droite. Inspirer de la gauche en forcé et expirer de la gauche en forcé.
  • Recommencer en changeant le croisement des jambes.

Durée :  pour les débutants 7 cycles de 7 respirations complètes (ne pas en dépasser 10). Pour les expérimentés : 21 cycles.

 

Bienfaits de Bhastrika pranayama

  • Améliore la digestion, revigore et apporte énergie au cerveau et au corps
  • Libère les sinus
  • Active et fortifie le foie, la rate, le pancréas et les muscles abdominaux
  • Augmente la chaleur interne du corps, bénéfique en hiver
  • Poumons, système nerveux, toux, bronchites, asthme.

Conseils supplémentaires à propos de Bhastrika

  1. Ne pas pratiquer en cas de : haute pression sanguine, grossesse, glaucome, problèmes cardiaques, grossesse migraines, avant d’aller dormir.
  2. En excès : arrêter la pratique en cas de maux de têtes ou inconfort.
  3. Pour les initiés :
    – Avant Bhastrika : Pour un meilleur bénéfice, pratiquer Kapalabhati ou Anulom Vilom.
    – Après Bhastrika : pratiquer Surya pranayama pour aider la chaleur produite à circuler à travers pingala nadi (canal énergétique).
  4. Pour l’Ayurveda : Bhastrika est un pranayama chauffant et est bénéfique pour Vata et Kapha.

Écrit par Chloé & Sarah de Premanand Yoga et Ayurveda pour Yogadvisor.

Découvrez toutes les activités de yoga et méditation proposées par Chloé et Sarah : www.yogadvisor.yoga/author/chloe/

Laisser un commentaire